Scapeland, dynamiques de paysages, exposition de Fabien Granet et d’Hélène Muheim, galerie Jean-Louis Ramand, Paris

Le paysage est quête, projet et construction de celui qui l’observe. Du point de vue du géographe, du sociologue, de l’historien, du paysagiste, il est sujet d’exploration, de voyage et de recherches.

« Le dépaysement serait une condition du paysage » écrit Lyotard dans « Scapeland ».

Regarder au-delà, hors de la fenêtre, être en face tout en étant au bord, à distance et pourtant proches, Fabien Granet et Hélène Muheim associent plusieurs espace-temps dans leurs dessins. Ils déplacent l’horizon, ces lignes qui font paysage en y associant une finesse dans l’application délicate des matières et en entremêlant diverses manières de représenter l’espace.

[…]

Ainsi, leurs dessins, formes de paysages fragiles, étendues instables, exposent l’état de la nature. Notre regard vacille sur le fil de notre conscience tout en essayant de garder l’équilibre entre ce proche et ces lointains, cherchant l’apaisement dans l’esquisse d’un horizon.

Pauline Lisowski

Exposition ouverte du 15 mai au 1er juin

Vernissage samedi 18 mai à partir de 16h

Brunch dimanche 19 mai à 11h

Dialogue autour de l’exposition jeudi 23 Mai à 18h animé par Pauline Lisowski, critique d’art et commissaire d’exposition indépendante

Galerie Jean-Louis Ramand
47 Rue Chapon, 75003 Paris, France
Du mardi au samedi 11h-19h et sur rendez-vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s