Hélène Muheim : du dessin de paysage pour faire surgir des souvenirs ou du rêve

Hélène Muheim s’intéresse à la définition du paysage et à ses représentations. Sa pratique artistique est liée à ses voyages et ses explorations, promenades en montagne. Dans ses dessins, elle évoque le contact avec la nature, l’épreuve d’une ascension, le désir d’aller au bout et de se sentir conscient d’exister. Elle interroge le basculement de l’expérience esthétique d’un paysage vers son imagination et son au-delà.

Par ses étranges cadrages, aux limites organiques et la blancheur du vide, l’artiste évoque des visions, des images de rêves. Ses petits dessins présentent des atmosphères oniriques, renvoient à des images de contes anciens… L’artiste dessine un paysage à la fois fabuleux et proche de la réalité. Elle représente « ce qui n’est plus », un monde qui continue à vivre dans un espace-temps arrêté. Elle affirme « je maquille les reliquats du monde » et c’est avec une grande douceur qu’elle maquille, estompe les pigments pour préserver ce qui reste de nos paysages. Ces traces, ces souvenirs, ce sont aussi les références que celle-ci puise dans l’histoire de l’art : ses sources sont aussi bien les œuvres de Joachim Patinir que les paysages à l’arrière plan des tableaux de Léonard de Vinci.

Face à ses grands dessins on peut s’y sentir comme englobé par un foisonnement de nature. On aurait envie de s’y promener, de découvrir tout ce qui se cache parmi la végétation.

Ses horizons traduisent des traversées, des moments de contemplation de paysage. Images de rêves, traces de souvenirs, ils rappellent combien le voyage et le contact avec la nature marquent les étapes de notre vie.

 

Cet été, Hélène Muheim fut invitée par Valérie Delaunay à investir sa galerie.

Ce projet lui permet d’aborder de nouvelles manières de proposer des expériences de contemplation de paysage. Elle a conçu son exposition comme le lieu où faire renaître des souvenirs et donner naissance à des histoires.

Du 1er août au 9 septembre.
Une soirée de finissage le jeudi 7 septembre de 18 h à tard dans la nuit clôturera cette exposition.

A découvrir actuellement :

jusqu’au 3 septembre, exposition « Synthetic-landscapes », Shrewsbury Museum & Art Gallery,

Weston-under-Lizard
Nr Shifnal
Shropshire
TF11 8LE

http://www.meadowarts.org/exhibitions/synthetic-landscapes

jusqu’au 3 septembre, exposition « Ailleurs Dans ce corps où la nuit peut tenir », galerie Hors-Champs, Paris

http://www.galerie-hors-champs.com/Horschamps/index.php?option=com_content&view=article&id=128%3Aexp-ailleurs-danssoncorps&catid=2%3Aexpositions&Itemid=2

jusqu’au 1 octobre, exposition « Zoocryptage » à Biarritz

http://ville.biarritz.fr/expo-zoocryptage-a-crypte/

A relire :

http://www.lecorridordelart.com/2016/04/pnoma-une-exposition-d-helene-muheim-des-experiences-de-paysage.html

http://www.lecorridordelart.com/inlassablement-ce-qui-n-est-plus-une-exposition-d-h%C3%A9l%C3%A8ne-muheim-%C3%A0-la-galerie-ma%C3%AFa-muller-paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s